Travail et fortes chaleurs

Travail et fortes chaleurs

Le travail lors des fortes chaleurs d’été, particulièrement à l’extérieur, peut être à l’origine de troubles pour la santé voire d’accidents du travail dont certains peuvent être mortels.

Conformément au code du travail, « l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de tous les travailleurs ».

Ce risque doit être pris en considération dans le cadre de l’évaluation des risques (actualisation du document unique) et se traduire par un plan d’actions prévoyant des mesures correctives.

A titre d’exemple, voici quelques mesures de prévention :

  • Aménager les horaires de travail, augmenter la fréquence des pauses, reporter les tâches physiques éprouvantes,
  • Mettre à disposition des agents « de l’eau potable et fraîche pour la boisson » (article R. 4225-2 du code du travail),
  • Informer les agents sur les risques encourus (fatigue, maux de tête, vertige, crampes… pouvant entraîner des conséquences graves comme des coups de chaleur ou une déshydratation).
  • Veiller au bon renouvellement de l’air dans les locaux fermés où le personnel est amené à séjourner (article R. 4222-1 du code du travail)
  • Mettre à disposition des moyens de protection et/ou de rafraîchissement : ventilateurs, brumisateurs, humidificateurs
  • Privilégier le télétravail lorsque cela est possible

Retrouvez tous les conseils dans la brochure INRS

ED 6371 « Travail par forte chaleur en été. Comment agir ? »